HEADER WEBSITE V Janvier 2020 F

(Coupe Nationale) La parole au coach : Olivier LAFFONT (SECUCAF Bordeaux)

secuolivierlaffont
 
Le Groupe C dans lequel évoluera SECUCAF Bordeaux semble très ouvert même si HEC PANATHENEES apparaît un cran en dessous à la lecture objective de son niveau de pratique en championnat du samedi matin en Ile de France. Ce serait une erreur pour les 3 autres équipes que de penser de la sorte car elles pourraient s’en mordre les doigts.
Olivier LAFFONT le sait parfaitement et, n’en doutons pas, qu’il saura, en tant que coach expérimenté, faire passer le message à ses joueurs avant cette opposition du 8 Février en Gironde.  


A la tête de la Commission Technique du club, il s’appuie, pour gérer l’aspect sportif, sur cette dernière et les membres qui la composent : Kaoussou KANTE, Kiki ECKERT, Laurent CLESSE, Gaël DESPUJOLS, Thierry BURBAUD +  les capitaines des 2 équipes ou des joueurs invités occasionnellement.
C’est dire si son rôle est complet au sein d’un club qui vient de fêter ses 70 ans et dont tous les adhérents apprécient le côté gagneur, l’exigence et la détermination.

LAFFONT1SECULAFFONTPANINIOlivier LAFFONT

Les questions :
   
1/ Connaissez-vous votre adversaire, ses forces, ses faiblesses éventuelles ?
Après le tirage des poules, à la connaissance de nos adversaires, nous avons commencé un travail afin de glaner des infos sur le style de jeu, les habitudes, ce qui peut déranger ou arranger dans les situations de match.
AS Robert Masselin et US Métro sont les favoris logiques de la poule, nous avons eu la chance d'observer HEC sur 30 minutes leur de l'avant dernier tour lorsqu'ils ont rencontré Nobi Nobi à Bordeaux juste avant notre match.

2) Sans révéler vos choix tactiques ou vos qualités, quelle sera la teneur de votre causerie d’avant-match et vos mots durant la semaine précédant vos matchs de poule ?

Chaque rencontre lors de la phase de poule est un moment particulier, encore plus en début de compétition lorsque toutes les équipes sont à égalité. Selon si on est dans le bon wagon pour se qualifier ou pas, la causerie diffère forcément.

La semaine qui précède les rencontres, je suis un peu plus dans l'analyse individuelle de chaque joueur, afin de constituer le meilleur groupe possible et le meilleur 11 de départ. J'essaie de toujours avoir des mots positifs, rassurants afin d'arriver avec une confiance suffisante pour ce genre de compétition.
 

3) Y a t-il en général une part d’improvisation, selon les circonstances, dans votre discours d’avant-match ?

En effet, il peut y avoir un peu d'improvisation lors de la causerie, selon la semaine de travail ou les dernières "infos" sur notre vie de groupe.

LAFFONT704) La causerie est, à priori, faite pour faire passer un message aux joueurs mais n’est- elle pas faite également pour rassurer un entraîneur ?

Personnellement je ne pense pas que la causerie soit faite pour rassurer un entraineur, ou alors pas moi en tout cas. Si je ne suis pas rassuré juste avant ma causerie, mes joueurs vont le sentir immédiatement et là c'est moi qui les met en danger. Si des craintes subsistent, c'est avec mes 2 adjoints que j'échange dans la semaine afin de nous rassurer mutuellement.

5) Etes-vous un adepte d’une causerie courte ou plutôt plus longue ?

J'aime les causeries courtes sinon les joueurs décrochent à un moment donné Je suis plutôt adepte d'une causerie assez généraliste au départ et ensuite j'en remets une couche à l'échauffement et juste avant de sortir du vestiaire afin de lire dans le regard des joueurs leur détermination.

6) Est-ce qu’il vous est arrivé de laisser faire la causerie par un ou des joueurs à votre place ?

Jamais car cela ne correspond pas à ma vision de la gestion d'un groupe. Les joueurs ne doivent être concernés que par leur prestation individuelle et collective également. 

LAFFONTEQUIPE7) Dernière question et une réponse à choisir :
La causerie c’est pour :
 
   1/ piquer à vif les joueurs
   2/ les rassurer 
   3/ les motiver
   4/ les convaincre
   5/ autre?