Picture333 min

C’est la rentrée ! Les premières conclusions du Groupe de travail LFA/UNFE

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 
 RENTREE1
 
C’est de façon très studieuse que la 2ème réunion du Groupe de travail de la LFA (Ligue du Football Amateur) s’est tenue le 5 Septembre dans la salle du COMEX de la FFF.
Après une introduction de Jacky CERVEAU, Trésorier de la LFA, deux groupes ont été constitués pour commencer à plancher, l’un sur l’évolution des compétitions de Football Entreprise, et l’autre sur la mise en place progressive dans les entreprises de nouvelles pratiques, différentes du football à 11. Les cinq membres de l’UNFE ont été répartis dans ces deux groupes. 
 
Le cadre :
Pour enrichir les travaux de ces derniers, la LFA a précisé que lors des prochaines réunions, des membres de la DTN (Direction Technique Nationale) pourront intervenir et ainsi participer à la réflexion.
Deux Commissions, récemment renouvelées, viendront également s’adosser à ces travaux :
- la Commission Fédérale des pratiques séniors, ‘’section masculine’’
- la Commission Fédérale pour le développement des nouvelles pratiques.

Les travaux de ce Groupe de travail, dont les conclusions seront transmises au BELFA (Bureau Exécutif de la LFA) en janvier 2018, s’inscrivent dans le cadre du Plan AMBITION 2020 de la FFF qui englobe différents thèmes comme par exemple la Coupe du Monde féminine en 2019, la reconnaissance du bénévolat ou encore le développement du Football ‘’Loisir’’.
L’UNFE a une nouvelle fois signalé l'urgence de ce dossier face à la situation actuelle. Notre association fera en sorte que cette composante qu’est le Groupe de travail sur le développement du Football Entreprise soit contributrice, enrichissante, et surtout entendue. Le rapport de la Haute Autorité dub Football remis à M LE GRAET au printemps dernier devrait, en complément, apporter certains éléments constructifs et ainsi conforter la démarche commune LFA/UNFE.

A noter que Marc DEBARBAT, le Président de la LFA, a tenu à passer quelques minutes avec les membres du Groupe de travail : une présence très appréciée par les représentants de l’UNFE ! 
Après plus de deux heures trente de discussions, les premières propositions ont émergé et les deux animateurs respectifs ont communiqué les premières réflexions :

1/ Le développement des nouvelles pratiques en entreprise :

Le Foot à 5, le Foot à 8 (déjà existant dans certains districts) voire le tennis-ballon, ouvrent des perspectives très intéressantes, alors que d’autres pratiques, comme par exemple le Futsal, semblent s’inscrire dans une offre distincte.
Au cours de la saison 2017/2018 et concernant les trois pratiques ci-dessus, une offre de pratique événementielle sur deux districts à définir sera mise en place à titre expérimental avant une éventuelle déclinaison nationale et une modélisation de l’offre pour la saison suivante si l’évaluation finale s’avère positive. 

2/ Evolution des compétitions :
Des formats différents, en districts et en régions, seront étudiés ainsi que la souplesse relative donnée aux jours de compétitions. Les aspects financiers pour les clubs et la situation des joueurs vétérans qui quittent les compétitions de Football Entreprise ont aussi été évoqués avec des idées innovantes.
Certains Présidents de ligues plus proactives, ont déjà décidé de remodeler leurs compétitions régionales pour cette saison. C’est le cas en Nouvelle Aquitaine, en Normandie et dans les Hauts de France. D’autres, à ce jour, n’ont pas encore jugé opportun de le faire comme en Méditerranée où l’UNFE poursuit ses efforts et prises de contact pour que le Football Entreprise reprenne toute sa place.
 
Le Football Entreprise va désormais avancer et marcher sur les deux jambes :
- La première, le développement des nouvelles pratiques au sein des entreprises, est toute neuve et va progressivement se muscler.
- La deuxième est celle historique des compétitions qui fait office d’appui avec la capacité de soutenir la première. Sa musculature s’est fragilisée au cours des saisons par manque d’attention et de renforcement, mais elle reste tonique car elle est construite sur les 600 clubs de Football Entreprise existants qui participent aux compétitions. Ce sont sur ces clubs, leurs ressources et leurs compétences que les entreprises pourront s’appuyer.

D'autre part, la vitrine que constituait le Championnat National n’existe plus depuis 2016. Face à la menace imminente de l’arrêt d’activité de grands clubs historiques, par manque d’attractivité sportive des compétitions à tous niveaux, l’UNFE voit comme une nécessité impérieuse le retour de cette compétition, en plus de la Coupe nationale, sous une forme simplifiée, rationnelle et transitoire pour 2018-2019.
Cette idée, tout à fait réalisable, donnerait une vitrine attractive au Football Entreprise et du corps aux deux jambes mentionnées.    
Concernant cette proposition primordiale à laquelle le Président de la LFA n’a pas apporté de réponse négative, elle devrait être abordée lors des prochaines réunions.

En résumé, toutes les propositions indiquées ci-dessus ne sont que quelques exemples choisis parmi les nombreux points abordés dans ces deux sous-groupes de travail.  Elles viennent en complément de notre stratégie de développement du Football Entreprise pour les licenciés compétiteurs actuels.
Dès réception, d’ici quelques jours, du compte rendu complet de cette réunion par la LFA, nous communiquerons les autres propositions détaillées et conclusions aux clubs adhérents à l’UNFE. 
La prochaine réunion du Groupe de travail (Octobre) que nous souhaitons aussi productive, permettra de finaliser certains points et d’en approfondir d’autres qui nécessitent une étude plus détaillée.

Le Football Entreprise est en marche ! Soutenez-le !

 

Rédacteur : Daniel TESTE